Thalasso et thyroïde : les cures thermales sont-elles efficaces contre l’hypothyroïdie ?

La thyroïde est une petite glande de notre corps qui sécrète les hormones thyroïdiennes T3 et T4.

L’insuffisance de ces glandes provoque de graves conséquences à l’organisme, en l’occurrence l’hypothyroïdie et dans les cas extrêmes, le cancer de la thyroïde.

Parmi les méthodes employées pour soigner ou prévenir ce mal, la thalassothérapie se révèle d’une efficacité impressionnante, grâce principalement aux cures thermales.

Thalasso et thyroïde les cures thermales sont-elles efficaces contre l’hypothyroïdie

Découvrez ici en quoi les cures thermales sont efficaces contre l’hypothyroïdie.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie désigne une maladie caractérisée par une sécrétion insuffisante des hormones thyroïdiennes.

Cette maladie peut agir sur le cœur en perturbant le rythme cardiaque.

Il agit aussi sur la température corporelle des personnes malades.

Cette affection peut aller plus loin en troublant le métabolisme des victimes et le bon fonctionnement de tout le corps.

Ainsi, ces personnes peuvent ressentir la fatigue, une forte sensation de froid, la chute des cheveux, etc.

Par ailleurs, l’une des causes de l’hypothyroïdie réside dans la carence en iode.

Cette dernière intervient entre autres dans :

  • le développement cérébral,
  • la régulation de la thermogenèse,
  • le métabolisme énergétique,
  • la modulation des synthèses protéiques.

Au regard de tout ceci, il est indéniable qu’une attention particulière doit être apportée à la thyroïde pour son fonctionnement.

Ce mal se traite naturellement par la thalassothérapie.

S’agissant des indications et contre-indications de ce traitement, plus d’infos sur psychologies.com.

En quoi consiste la Thalassothérapie ?

La thalassothérapie est l’utilisation des bienfaits de la mer pour lutter contre une pathologie donnée.

Selon les besoins, la thalassothérapie peut mobiliser entre autres :

  • le climat marin,
  • l’eau de mer,
  • les boues marines,
  • le sable,
  • les algues.

Généralement, les établissements de thalassothérapie emploient l’hydrothérapie et s’en tiennent donc uniquement à l’usage de l’eau de mer.

Cette thérapie est utile à cause des minéraux et oligo-éléments contenus dans l’eau de mer et qui sont nécessaires pour le fonctionnement optimal de l’organisme.

Cette thérapie est caractérisée par des cures thermales qui apportent des minéraux et surtout de l’iode à l’organisme.

Les cures thermales sont-elles efficaces contre l’hypothyroïdie ?

Les cures thermales peuvent être conventionnées.

Dans ce cas, elles sont prescrites et suivies par un médecin.

De plus, leur prise en charge est assurée par les organismes sociaux pour une durée de 18 jours.

Elles peuvent aussi être libres.

Elles ne sont donc ni prises en charge ni prescrites par un médecin.

Elles sont volontaires et résultent d’un intérêt thérapeutique ou préventif.

Toutefois, elles sont administrées par un médecin thermal.

Dans les sources thermales, l’eau est portée à une température variant entre 35 et 50 degrés selon les besoins.

Ce paramètre idéal pour relaxer le patient permet au corps de ne pas opposer de résistance grâce à la vasodilatation.

De cette façon, les ions minéraux de l’eau marine traversent aisément la barrière cutanée.

Une fois à l’intérieur, ces ions vont se fixer sélectivement sur les tissus déficients.

Pour le cas de l’hypothyroïdie, l’iode de l’eau de mer va se fixer à la thyroïde du patient afin de booster sa performance.

Aussi, il est important de noter que la thérapie se déroule hors du cadre hospitalier.

Ainsi, le patient ne ressent pas le stress et l’angoisse des locaux de l’hospitalier.

Le milieu de traitement est favorable au repos et adapté pour la santé.

Au cours du séjour, on se concentre sur la détente et les soins qui permettent de lutter efficacement contre l’hypothyroïdie.

Les contre-indications importantes

Bien que les bienfaits de la thalassothérapie ne soient plus à démontrer, il faut cependant notifier quelques contre-indications.

En effet, cette thérapie est déconseillée en cas de dermatose et autres maladies de la peau.

Le sida, les troubles psychiatriques structurels et l’allergie à l’iode sont aussi des raisons pour éviter une thalassothérapie.

Somme toute, la thalassothérapie permet de faire efficacement face au dysfonctionnement de la thyroïde.

Cela est d’autant plus efficace dans la mesure où l’eau de mer est riche en iode.

Grâce à la chaleur de l’eau de thérapie, le corps réagit positivement à l’entrée des oligo-éléments dans l’organisme.


Articles connexes :

Comment mesurer l’énergie d’un lieu tellurique ?

Le thermalisme pour soigner les douleurs d’une tendinite ?