Est-ce que le cancer est une maladie auto-immune ?

Le cancer est l’une des premières causes des morts subites dans le monde.

Il est assez redoutable comme ennemi sanitaire et fait plus de victimes que les maladies à cause virale.

La volonté de connaître les probables causes de cette affection tumorale pousse le public à se demander s’il ne s’agit pas plutôt d’une maladie auto-immune.

Est-ce que le cancer est une maladie auto-immune

Qu’est-ce que le cancer ?

Le cancer est le résultat de la prolifération anarchique des cellules malades du corps humain.

Cette multiplication finit par toucher un grand nombre de cellules, qui à leur tour, forment une masse dure appelée tumeur.

La tumeur se propage vers les tissus voisins à travers les vaisseaux lymphatiques et d’autres canaux.

De ce fait, elle devient pratiquement ingérable et les traitements administrés relèvent d’un autre niveau.

Le cancer peut attaquer n’importe quelle partie de l’organisme tant qu’il y a la présence des cellules.

Il se manifeste de plusieurs manières en fonction de la personne concernée et du stade de la maladie dans l’organisme de la victime.

Au stade 1, toutes les chances sont du côté de la personne atteinte pour guérir.

Au stade 2, le malade peut encore se faire soigner et en sortir indemne.

Toutefois, à la phase terminale, le patient n’a plus aucune chance de guérir, c’est donc la mort qui vient mettre fin à la maladie.

On distingue plusieurs formes de cancer à savoir : le cancer de sein, de la prostate, du sang, du cou, de la tête, etc.

Quand parle-t-on des maladies auto-immunes ?

Les maladies auto-immunes sont des pathologies dues à un dysfonctionnement du système immunitaire de l’organisme.

Normalement, cette défense a été éduquée de manière à protéger l’organisme contre les agresseurs extérieurs qui tenteraient de nuire à sa santé.

Et là tout à coup, pour des raisons de conformité, la défense immunitaire se retrouve à se contre-attaquer.

Plusieurs raisons peuvent justifier une telle situation.

En ce qui concerne les endroits cibles du corps, il n’y a pas d’espace spécifique favorable à cette maladie.

En effet, les maladies auto-immunes peuvent attaquer le foie, les poumons, le cœur, les yeux, les reins et bien d’autres organes.

Elles sont à l’origine de beaucoup d’autres maladies telles que : le diabète, le lupus, la névrite optique, le psoriasis et bien d’autres.

Le cancer est-il une maladie auto-immune ?

Beaucoup pensent que le cancer est une maladie auto-immune.

C’est une théorie qui tient route du fait que les deux pathologies proviennent d’une réaction anormale des éléments de l’organisme.

Les deux phénomènes d’action se ressemblent et une probable confusion ne peut être condamnée.

Cependant, selon les experts, le cancer ne doit pas être considéré comme une maladie auto-immune.

Certes, les deux pathologies, cancer et maladie auto-immune, ont des points de convergence tels que les lieux d’attaques, mais ils fonctionnent différemment.

Quelles sont les raisons de la diversité entre les cancers et les maladies auto-immunes ?

Déjà, les causes des deux ne sont pas du tout identiques.

Pendant que la tumeur est causée par des cellules folles ou malades, de l’autre côté c’est la défense de l’organisme qui s’autodétruit.

Les cellules et le système immunitaire sont deux communautés opposées qui concourent toutes au maintien de l’équilibre de l’état de la santé humaine.

La multiplication anarchique des cellules n’a donc aucun lien avec le dérèglement de la défense de l’organisme.

Au lieu qu’elle soit causée par elle, comme l’imaginent bon nombre de personnes, elle la stimule plutôt.

Dès lors que l’alerte de la tumeur est lancée, ce sont les éléments du système immunitaire qui se mobilisent pour tenter d’arrêter le processus avant qu’il ne dérape.

Aussi, le cancer ne fait pas partir de la liste des dérivés des maladies auto-immunes.

Les solutions pour guérir les maladies auto-immunes diffèrent donc de celles utilisées dans les cas de cancer.

Le cancer fait intervenir des méthodes radicales en comparaison aux affections liées au dysfonctionnement de l’immunité humaine.

Somme toute, les deux pathologies ont peut-être des ressemblances, mais elles ne sont pas pareilles et leurs méthodes de traitement divergent totalement.

Par conséquent, le cancer ne paraît pas bien une maladie auto-immune.

Vous trouverez plus d’infos sur ladepeche.fr.


Articles connexes :

Existe t-il des cures thermales spécialisées pour la fibromyalgie ?

Andropause et stress : comment réduire son taux de cortisol ?