Comment mesurer l’énergie d’un lieu tellurique ?

Les énergies sont des vibrations de tout ce qui tourne autour de nous y compris celles qu’émet notre corps.

Il y en a qui proviennent de l’espace appelées énergies cosmiques et d’autres du centre de la Terre appelé énergies telluriques.

Toutes ces mesures sont quantifiables de nos jours.

Comment mesurer l’énergie d’un lieu tellurique

Mais comment mesurer l’énergie d’un lieu tellurique ?

L’approche par ressenti

Il existe depuis des millénaires des moyens pour mesurer l’énergie d’un lieu tellurique.

La première méthode reste celle de l’approche par ressenti.

À l’époque antique, on pouvait se servir des pendules pour détecter le niveau d’énergie.

Cette pendule était obtenue à base de boules percées.

Cette pratique a donc évolué dans le temps jusqu’à la naissance de la sorcellerie et de la sourcellerie.

Ces deux notions étant incomprises, elles ont donc fait l’objet de confusions.

Le silence qui s’est ensuivi a permis au fil du temps aux scientifiques de mieux expliquer les phénomènes.

C’est ainsi que la radiesthésie fit son apparition.

Pour donc mesurer l’énergie d’un lieu tellurique, on pouvait utiliser la baguette d’un sourcier tout en disant avec précision le résultat souhaité.

Il s’agissait en ce moment de la radiesthésie mentale.

Il existe aussi la radiesthésie physique et l’approche par biochamp humain.

Cette dernière consiste simplement à la réaction de notre corps lorsqu’il est exposé à un milieu à fortes vibrations.

L’approche scientifique

L’approche scientifique a permis de mettre en place des appareils pouvant mesurer l’énergie d’un lieu tellurique.

C’est ainsi que plusieurs appareils ont vu le jour dont le biomètre de Bovis.

L’usage de cet appareil se fonde sur une loi dite la loi de Bovis.

Cette loi stipule que tout corps est récepteur et émetteur d’ondes telluriques compte tenu de sa position du moment.

C’est ainsi que les forces telluriques influencent sur les valeurs des unités de Bovis (UB) de même que les forces cosmiques.

Le cadran de Bovis est un appareil subdivisé en deux grandes zones.

L’une pour mesurer les forces énergétiques telluriques et l’autre, les forces énergétiques cosmiques.

Une échelle de 0 à 12 500 UB disposée sur un cadran permet de mesurer avec précision les vibrations énergétiques d’un lieu.

À chaque niveau du cadran, vous pouvez lire une donnée précise.

C’est ainsi qu’à 18 000 UB on parle de la mesure physique d’un homme.

À une certaine mesure beaucoup plus grande, il est donc possible de mesurer la valeur spirituelle d’un lieu ou d’une personne.

La seconde zone du cadran court jusqu’à 120 000 UB.

Si pendant longtemps, ces valeurs sont restées constantes, la pression climatique et les changements modifient le niveau de taux vibratoires.

Un état de bonne santé supposait un taux de vibrations compris entre 6 500 et 9 000 UB.

Aujourd’hui ce taux est passé à 12 500 UB, voire plus, ce qui conduirait à découvrir son niveau spirituel.

L’interprétation des unités de Bovis tellurique

Le taux vibratoire d’un lieu ou de tout ce qui entoure l’humain a un impact sur son bien-être.

Selon le niveau du taux de ces éléments, l’impact peut être considéré comme négatif ou positif.

L’idéal serait donc que la mesure de l’énergie d’un lieu soit au-dessus du taux de vibrations de la personne qui y réside.

Il obtient de la sorte assez d’ondes positives qui à la longue auront un impact sur sa personne.

Toutefois, la terre est une mine de canaux énergétiques variables d’un lieu à un autre.

Les évènements comme les tremblements de terre ou tout autre phénomène ont considérablement accru le niveau des énergies telluriques.

C’est ainsi que la terre se situe dans un intervalle d’environ moins de deux millions à plus de deux millions unités de Bovis.

Ces variantes ont permis de revoir l’échelle des unités de Bovis suivant laquelle un lieu sera dit énergétiquement équilibré.

Cette échelle a été estimée à 20 000 UB.

Cependant, il existe des lieux où ce taux est soit fort soit faible.

Une habitation simple équivaut à 9 000 UB comparé à la tour Eiffel où le taux est de 179 000 UB.


Articles connexes :

Vaincre l’obésite grâce à une cure thermale ?